L’éducation aux droits de l’homme : Socle pour une société démocratique

Le 25 septembre 2018, lors de la 39ème session du Conseil des droits de l’homme, s’est tenu un événement parallèle particulièrement intéressant abordant le thème de la jeunesse et de l’éducation aux droits de l’homme, organisé par la Mission Permanente du Maroc.

La thématique de l’éducation aux droits de l’homme est fondamentale et fait partie d’un des piliers des droits de l’homme. En effet, comme l’a souligné M. Omar Zniber, Ambassadeur de la Mission Permanente du Royaume du Maroc, lors de son discours d’ouverture, cette éducation permet de créer un socle pour une société démocratique, plurielle et pacifique. Elle permet notamment une émancipation et une autonomisation des jeunes dans la société, et conduit à une égalité hommes-femmes. Afin de parvenir à un tel résultat, il est nécessaire d’axer l’éducation sur le partage des valeurs, la tolérance et encourager la justice sociale.

L’école joue un rôle majeur dans l’éducation aux droits de l’homme. De ce fait, M. Omar Zniber souligne la primordialité d’analyser le contenu des manuels scolaires, afin de vérifier s’ils sont conformes aux principes d’une telle éducation, et s’ils comportent des éléments dédiés à cette thématique. En effet, à titre d’exemple, les stéréotypes de genre présents dans de nombreux manuels scolaires peuvent influencer la vision des enfants, et ainsi renforcer les inégalités de genre.

De plus, outre un matériel adéquat, il est également nécessaire outiller les personnes intervenant auprès des enfants en développant des formations pour les enseignants. En effet, il est troublant d’observer que de nos jours, dans les formations à l’éducation et à l’enseignement, notamment en Suisse, nombreuses sont celles qui n’abordent que très peu, voire pas du tout cette thématique. Former les enseignants à cette éducation permettrait par conséquent de préparer l’avenir dans le cadre d’une société équilibrée sur des principes fondamentaux.

Toutefois, Hind Idrissi Ayoubi, Membre du Comité pour les droits de l’enfant, met en exergue le fait que l’éducation aux droits de l’homme ne se fait pas uniquement dans le contexte scolaire. « Il s’agit d’une culture qui fait partie de notre quotidien, de nos choix ». En effet, l’éducation aux droits de l’homme nécessite une approche globale ne se focalisant pas uniquement sur l’école. Celle-ci doit également se faire au travers d’interactions notamment avec la famille et les pairs. En outre, il est essentiel de prendre en compte le contexte afin d’éduquer les enfants et les jeunes aux droit de l’homme en fonction de leur société. En effet, selon Elena Ippoliti, Membre de la section méthodologie, éducation et formation du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme, l’éducation aux droits de l’homme doit être menée par le biais d’activités cohérentes liées à la vie quotidienne de l’enfant et du jeune. En effet, Marie Wernham, Consultante en éducation des droits de l’enfant à l’UNICEF, souligne que cette éducation doit faire en sorte que tous, dans tous les domaines de vie, soient informés de leurs droits et les comprennent de manière approfondie. La Convention relative aux droit de l’enfant est par conséquent l’instrument de base de cette thématique.

Enfin, l’éducation aux droits de l’homme est fondamentale pour les enfants et les jeunes d’aujourd’hui. En effet, celle-ci permet de préparer l’avenir en leur donnant les outils pour bâtir des sociétés justes, pacifiques et résilientes.

 

Julie Mendola

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s